Confessions d’une tatouée, piercée et bien élevée !

meyonie-fuck-you

Hello everybody ! Aujourd’hui on parle modifications corporelles (piercings, tatouages, tout ça…). Si vous me suivez sur le blog (ou sur les réseaux sociaux) vous n’êtes pas sans savoir que je suis tatouée et piercinguée. De part mon expérience personnelle, je vais aborder dans ce billet les réactions auxquelles j’ai été confrontée dans la vie de tous les jours…

meyonie-my-rules-2

La perception et les réactions

Vous avez peut-être déjà entendu (moi oui) : « c’est moche ! », « pourquoi t’as fait ça? », « enlève ça, tu vas jamais trouvé de travail ! », « tiens elle/il nous fait sa crise d’ado à 30 piges…« , « quand tu pars en voyage tu sonnes aux portiques ? », « attention à ne pas rouiller quand tu vas dans la piscine, d’ailleurs quand tu te baignes tu coules pas avec toute cette ferraille ? », « tu vas avoir pleins de marques, tu sais c’est à vie ! »… Une liste non exhaustive de remarques les plus connes les unes que les autres !

Pourquoi est-ce que la réaction des gens nous touche tant ? C’est vieux comme le monde, la perception que nous avons de nous-même, nous la vivons au travers du regard des autres. On pense que c’est cela « exister« . Et bien, pas totalement. Nous sommes un individu vivant parmi d’autres individus. Nous composons et c’est ce qui fait que nous sommes des êtres « sociaux ». #PenséeExistentielle

le bon la brute le truand et la petite ordure

Tout n’est qu’une question de point de vue…

Les piercings et les tatouages existent depuis la préhistoire, autant vous dire qu’on n’a rien inventé; nous nous sommes appropriés ces pratiques en les « adaptant » à des codes sociétaux comme étant une forme de coquetterie ou accessoire. Il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, je ne vais pas rentrer dans ce débat, chacun est libre de penser ce qu’il veut et il aura raison.

Ce qui est certain c’est que ce sujet divise. Un conflit générationnel : papa, maman je ne serai pas celle dont vous rêviez, je serai moi ! En psychologie, on a démontré que l’enfant voit ses parents comme LA (seule) référence au monde, il leur porte un amour inconditionnel. La peur d’être rejeté par ses parents, de ne plus être aimé, de décevoir ou même d’être abandonné… Oui je vais loin mais c’est un principe fondamental car cela implique notre rapport au monde. Dans l’exemple de la modification corporelle, on peut douter car on se repositionne de par cet état primaire : la peur du rejet des autres ? Le seul frein c’est nous même.

ethnic-boxer-red-braids-and-make-up-meyonie--black-and-white

Le choix

SI j’ai fais le choix d’être piercée et tatouée c’est parce que j’ai toujours aimé cela autant que je m’en souvienne. Cette démarche est personnelle et n’est en aucune façon dans le but de se différencier. En fait, ça fait partie de moi. Je trouve cela esthétique et symbolique. Consciente que cela peut susciter des questions, des réactions positives comme l’inverse mais c’est MON corps. La réaction de l’entourage est dûe à la perception qu’ils ont de moi, de ma façon de vivre voire même de penser. On est dans le jugement de valeur.

Les propos tant sympathiques qu’antipathiques sont des réactions humaines normales, toujours est-il qu’il faille les gérer et assumer qui l’on est. Ce schéma est valable pour à peut près tout dans la vie : choix de la personne avec qui l’on est en couple, les études, l’alimentation,…

wheeAssumer

J’ai 12 piercings et 1 tatouage (pour le moment) et je suis très heureuse d’être comme je suis (à lire : Je suis une blogueuse tatouée Rencontre avec le tatoueur Issa – Unique Horn tattoo). Les oreilles me direz-vous ça ne se voit pas, « ça passe », le brillant au nez « pourquoi pas », mais le reste c’est pas votre truc. Quand je porte l’anneau, mes parents ne sont pas fan alors que mes amis et mon conjoint adorent ! Bizarrement, les gens ne remarquent pas du tout mon brillant, pourtant ils voient l’anneau à la narine et me disent « bah tu t’es fait piercer le nez quand ? ». Drôle. Pour le piercing au septum j’assume parfaitement en famille et dans la rue mais pas au travail car je peux comprendre qu’il est au milieu de mon visage et que ça peut mettre mal à l’aise. C’est le piercing de la polémique (à venir mon prochain article Oops, I did it again ! #piercing)…

J’ai attendu 10 ans pour me faire tatouer car on me disait que le motif était ridicule, que j’allais m’en lasser et que l’endroit que j’avais choisi me fermerait les portes du travail. Et puis, une amie  m’a dit « ce tatouage que tu veux te faire fait déjà partie de toi et les gens ne verront qu’un ensemble si tu l’aimes et l’assumes« . Elle avait raison. Je le voulais, je l’ai fait et dès les premiers jours je l’avais parfaitement intégré jusqu’à en oublier qu’il était là.

Finalement, ce tatouage surprend parce que les gens ne me savaient pas tatouée et j’ai même reçu des compliments. Eux aussi finissent par ne plus le voir. Les proches qui avaient émis des réticences au départ (ou qui voulaient m’en dissuader), l’ont parfaitement accepté et trouvent que c’est pas si mal maintenant qu’il est là.

work

Et dans le milieu professionnel ?

Dans le monde professionnel, l’image compte. Avoir une apparence un peu originale peut faire l’objet de discriminations alors… Avant un entretien d’embauche on peut être amené à se poser la question « on cache tout OU on annonce directement la couleur ?« .  Je pense même que c’est l’une des raisons pour laquelle on peut renoncer au tatouage ou au piercing. Libre à vous de vous positionner.

Au travail, j’avais annoncé que j’avais pris rdv 6 mois à l’avance et par correction j’avais demandé à certains collaborateurs s’ils souhaitaient que je le cache. J’occupe un poste à responsabilités en communication dans une entreprise importante,  j’appréhendais que le fait d’être tatouée me décrédibiliserait et qu’on ne verrait plus mes compétences car j’étais la dernière arrivée. Et bien pas du tout ! J’ai la chance d’être acceptée comme je suis. En revanche je ne porte pas l’anneau à la narine quand je suis au travail et ne laisse pas mon piercing au septum visible car je sais que cela pourrait ne pas passer. J’assume et je m’adapte suivant les situations.

repressed memories in 3 2 1

Le mot de la fin…

Mes parents m’ont bien éduqué, m’ont transmis des valeurs (travail, respect, responsabilités etc) afin que je devienne adulte, indépendante … quelqu’un de bien quoi. Leur faire plaisir me semble normal et parfois un devoir. J’ai fait de longues études, j’ai suivis la plus part de leurs conseils même si ce n’était pas toujours la direction dans laquelle je souhaitais aller, j’ai toujours eu un job et à bientôt 30 ans j’ai envie de vivre pour moi. Toujours avec beaucoup d’amour et de respect, je crois que c’est aussi ça « être adulte« , faire ses propres choix car on a qu’une vie et il me semble essentiel de bien la vivre. Un piercing c’est un bijou, un accessoire que je peux changer au gré de mes envies et parfois le dissimuler, tout comme mon tatouage que je peux laisser apparent ou non.

Les parents nous trouvent beaux comme ils nous ont fait, c’est peut-être pour ça qu’ils désapprouvent ces modifications car ils ne comprennent pas pourquoi on se fait ça, pourquoi on se « défigure« . Merci à mes proches pour leur franc parler sans qui cet article n’aurait pas été le même. On peut ne pas d’accord sur tout et cela rend la vie intéressante, vous ne trouvez pas ? Le principal c’est d’être en accord avec soi-même.

Je suis tatouée, piercée et bien élevée !

 

Ces articles te plairont : Nom d’une tatouée, Let’s get inked Sharlotte San, Et si Sailor Moon était tatouée, sélection Instagram : les tatoueurs à suivre , Mes derniers achats piercings à petits prix

Publicités

20 réflexions sur “Confessions d’une tatouée, piercée et bien élevée !

  1. J’adooooooooooooooooooooooore!
    Je pense tout pareil 🙂
    Je trouve que tu as bien fait et que tout te va divinement bien!
    Et tout comme toi, quand je gardais « mes » filles, j’avais informé les parents et j’avais demandé s’ils voulaient que je leur cache 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci Rocka Wooly :3

      Finalement, les tatouées-piercinguées nous sommes des bestioles tolérentes. En tout cas le plus important c’est de le faire pour soi. Rien ne nous obligeais de prévenir nos employeurs mais par correction c’est bien d’être droit dans ses boots.

      Aimé par 1 personne

    • Merci ma Lilye,
      bien élevée c’est tout moi. On en avait parlé quand on s’est vu la dernière fois… On n’a qu’une vie et il faut la vivre. Des cheveux bleus ? Ça repousse, ça se coupe ou se recolore. Un piercing ? Ça s’enlève, ça se change et tout de suite cela habille ton visage. Et les tatouages… ah là là un certain âge on ne montre plus son corps de la même manière. Et quand bien même … en vrai cette fantaisie est chouette . Coeur coeur paillette

      J'aime

  2. Merci pour cette article!!! J’ai adoré!!!
    J’ai également des piercings (7) et des tatouages (4) que j’assume complètement. Bon ils sont relativement discrets ou à des endroits peu visibles ce qui aide. Je rêve pourtant d’autres tatouages, en particulier une belle manchette. Mais je travaille dans une grande entreprise, importante, avec des gens importants, ou l’image est vraiment importante. Alors je sais que ce tatouage ne passerait pas, et pour le coup vraiment pas. Mais je continue à faire au fur et à mesure mes petits tattoos plaisir…
    Il faut assumer avant tout pour soi et les autres finissent par ne plus faire attention…
    Des bisous et encore merci. Très bel article!

    Aimé par 1 personne

    • Hello 🙂
      Merci pour ton adorable commentaire.
      Une manchette… j’adore ! Effectivement, en entreprise (et en France) c’est compliqué… dommage. Tu as d’autres projets tattoo en cours ? Dis-m’en plus.

      Plein de gros bisous ❤

      J'aime

  3. Je suis tellement tellement d’accord avec ta vision des choses !
    Après tout ces modifications corporelles ont les fait d’abord pour nous et le regard des autres vient souvent très très loin derrière :p

    Pour le boulot c’est vrai que c’est un autre débat, le tatouage ou les piercings n’altèrent pas nos compétences et pourtant ça reste encore assez mal vu 😦 et c’est pour ça que j’ai choisi pour mon tattoo un endroit que je peux cacher ou montrer à l’envie comme toi !
    La réaction de tes collaborateurs a été très cool, cela devrait toujours se passer comme ça 😀

    Ton article tombe très bien d’ailleurs je planche sur un article expérience tatoo depuis mercredi et je le publie aujourd’hui même, je me suis permise de citer ton article sur ta rencontre avec Issa afin de faire découvrir son univers 😉

    Aimé par 1 personne

    • Coucou toi 🙂
      Merci pour ton message et de partager ton vécu. Tellement in love de ton tatouage haaaawww ! Je n’ai pas trouvé l’article dont tu me parles :/ Quel est le titre ?
      Hâte de te lire ! (merci pour le pingback <3)

      J'aime

  4. C’est marrant, il y a quelques mois j’ai écrit un article qui a pour titre ta phrase de fin d’article ! Je me reconnais dans tous les points que tu cites : entre les réflexions des gens, les remarques, les tentatives de dissuasion… C’est vraiment chiant d’avoir à se justifier pour vouloir disposer comme on veut de son propre corps. Perso, mes piercings (un septum et 11 sur les oreilles, dont 2 lobes stretchés à 14mm) et mes six tatouages (7 dans 10 jours ahah) ne m’ont jamais empêché de trouver du boulot. En ce moment, je bosse dans une école privée en Angleterre, avec un dress code et un règlement très strict et personne ne m’a jamais rien dit sur la manière dont je vis ma vie en dehors de l’école. En Angleterre, je trouve que les gens réagissent bien mieux vis à vis des modifications corporelles – voire s’en foutent complètement. Je pense sincèrement qu’il est temps que les gens évoluent de la même manière en France ! Merci pour cet article ! ♥ xx

    Aimé par 1 personne

    • Hello Ophélie 🙂

      Merci de partager ton expérience dans ton commentaire, hélas j’aimerai que les gens soient (comme tu le dis) plus ouverts à ce sujet et qu’ils évoluent. L’Angleterre ça gère la fougère ❤
      plein de gros bisous pour toi et vive les piercings / tattoos !

      J'aime

  5. Je suis tout á fait agree with you.
    Je n’ai que les oreilles de percées (3 á gauche et 2 á droite) et un tatouage, le 2e ne va pas tardé même si cela déplait fortement á ma chère maman … mais j’ai 36 ans et je ne veux plus de tabou et de peur de ce que les autres (ma famille) peut penser. Je suis moi, unique, mon corps m’appartient et ma pensée aussi !

    J'aime

    • Holà guapa !

      hâte de voir ton 2e tatouage, tu vas le faire quand et où ? Linda la belle, la douce et l’unique !
      Merci pour ton petit mot 🙂 c’est important de faire ce qu’on aime dans la vie, on n’en a qu’une.<3

      J'aime

  6. Pingback: Oops, I did it again ! #piercing | Meyonie

  7. Pingback: Et si Sailor Moon était tatouée… | Meyonie

  8. Pingback: Nom d’une tatouée ! | Meyonie

  9. Pingback: Ma sélection Instagram – les tatoueurs à suivre | Meyonie

  10. Pingback: Mes derniers achats piercings à petits prix | Meyonie

Vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s