2003 – Lettre à mes 16 ans

meyonie-16-ans

16 ans et toute la vie devant

Suite à un article que j’ai posté sur les manies d’enfant que j’ai gardé, je suis tombée sur l’article de La défraichie, laquelle s’est prêtée à un exercice que je trouve très chouette. Il s’agit de rédiger une lettre à la personne que l’on était à 16 ans. Une première pour moi qui suis pudique. Voici ma lettre.

« Chère Léo,

Tu es au lycée et parfois tu te sens un peu paumée. Qu’est-ce que tu fous-là au juste ? Rassures-toi tu vas te révéler d’ici peu. La littérature va changer ta vie et tu prendras conscience que tu en as dans le crâne.

Je vais être honnête, t’es une chouette nana. Enthousiaste, rigolote, plutôt jolie (si, si je t’assure, on en reparle dans 13 ans) de bonne volonté,  et sur qui on peut toujours compter. Je ne comprends toujours pas pourquoi tu es si timide et que tu ne sortes avec personne. Je te lâche une news de la plus haute importance, tu vas halluciner. Le mec sur qui tu craques depuis tes 8 ans, où tu prétends que c’est juste un pote (#meilleureblaguedepuis1987 -> tu te mens à toi-même !!!) vous allez sortir ensemble quelque temps puis, vous garderez une place importante dans le coeur de chacun. En ce qui concerne ta gentillesse, sache que c’est une belle qualité et que bien trop de gens savent en profiter. J’aimerai te dire (même si tu te sens incapable) qu’il faut que tu apprennes à prendre de la distance et à dire « non ». Répète après moi « N-O-N » !

Tu vas kiffer le lycée, tu seras même douée. PAUSE. Toutes ces nanas qui jusqu’ici te dévalorisaient et te disaient stupide, sache que le karma se chargera d’elles. Tttt, non je ne t’en dis pas plus, surprise, je te laisserai apprécier cela le moment venu.

Oui je sais, tu as parfois l’impression d’être en décalage mais donne toi 2 ans. Tu rencontreras des personnes avec qui tu te sentiras d’avantage à ta place. Tu as grandi trop vite ne l’oublie pas. Le futur te semble flou, tu rêves d’être concepteur – rédacteur en jeux-vidéo ou journaliste. Ton coeur balance et tu n’envisages rien d’autre. Au fond de toi, tu le sais que tu ne feras pas les études dans lesquelles tu te serais (vraiment) éclatée; le chemin sera long mais chaque expérience te sera profitable, alors ne te démotive pas, tu n’es pas nulle. (Chuchote) « Tu tenteras le concours d’entrée dans des écoles top comme Sup de Pub, les Gobelins ou encore L’Académie Charpentier et tu y seras acceptée. Sans te faire le coup de l’ascenseur émotif, tu n’auras pas la thune pour les intégrer. Tkt babe, souviens toi qu’il n’y a pas de hasard. Ça ne devait pas se faire ».

Si je peux me permettre, je… heu… dois te parler de quelque chose. Peut-être devrais-tu t’assoir
Tu vas vivre des années très difficiles. C’est avec bienveillance que je te préviens, tu hériteras du surnom « Pierre Richard », c’est pour dire. La vie ne t’épargnera pas. Tu vas, (je suis désolée), perdre la personne que tu aimes le plus au monde, et tu sais de qui je parle. Je comprends que tu n’aimerais pas qu’on puisse te prédire le futur mais, il me semble qu’en 2003, j’aurai aimé faire une exception. Alors, profite de ces 2 années, dis-lui que tu l’aimes les yeux dans les yeux car… dans ma vie à moi je n’ai pas pu lui dire au revoir. Si tu me lis je sais que tu feras « autrement ».

Il serait idiot de te dire de ne pas t’inquiéter car tu es une grande anxieuse, mais tu es forte. TRES forte. Tu vas connaître la maladie durant des années et tu te relèveras toujours. Ton envie de vivre et ton optimisme sera tellement fort qu’avec tes bras de crevettes tu soulèveras le Kilimanjaro.

Tes parents. Est-ce vraiment nécessaire d’en parler ? Je sais que tu sais que je sais qu’ils sont comme ils sont et que pour avancer il faut les prendre tel quel. Ne plus attendre quelque chose qu’ils ne sont pas en mesure de te donner. La vérité, c’est que ça te fera moins mal de lâcher prise. Profite de leur singularité avec légèreté. Laisse le temps au temps (phrase de vieux).

Tu sais que tu es impatiente ? Franchement ça n’ira pas en s’arrangeant. Putain mais qu’est-ce que t’es susceptible en plus ! Ah merde, ça y est je t’ai vexé. Oh ça vaaaa… (soupir) En fait, l’impatience meuf c’est ta marque de fabrique. T’aimes pas attendre c’est tout, que veux-tu que je te dise ? En fait si, tu es obnubilée par le temps, ta montre est vissée au poignet et tu penses uniquement en « dead line ». Ça ma grande, ça ne va pas changer; simplement à 29 piges, tu en auras pleinement conscience.

Alors je t’arrête TOUT DE SUITE. T’es pas dodue hein, je te rappelle que ta coupe de cheveux est un indicateur pour savoir si tu es de dos ou de profile. Ton corps changera.
Niveau relations amoureuses, tu vas faire une rencontre que je te souhaite d’éviter. Tu penseras que cette personne t’aura détruite, je me répète : « tu es forte et tu t’en sortiras » petit chat. Tu survivras à la violence de la perversion narcissique. Quand tu n’y croyais plus, l’amour, le vrai entrera dans ta vie et fera rayonner le meilleur de toi-même.

S’teuplait, arrête les expérimentations capillaires, certes tu n’as pas le droit de te faire de couleur, bien que tu les aimerais bleus, roses, décolorés et à paillettes. Mais ce n’est pas une raison pour (t’)infliger des coupes de cheveux qui te font ressembler à un dessous de bras. Ma fille, t’auras jamais les cheveux raides. Tu verras que d’ici 5 ans la technologie fera de toi une femme « coiffée » ou presque.

Dis-donc jeune effrontée (je t’ai vu lever les yeux au ciel), les personnes de 30 ans ne sont pas des vieux ou mouduc ringards (mouduc = moux du cul)… Les tiens, tu ne les verras (même) pas venir. En tout cas, arrivée à 30 piges, tu ne les feras pas (thumbs up). Profite plus de la vie, sérieux t’es trop studieuse. Sors plus, fuck it ! 

Pour finir, sens-toi fière de ce que tu apportes aux gens qui t’entourent. Tu les aimes inconditionnellement et même s’ils ne te le disent pas, tu es une bonne personne. Crois-plus en toi, pose tes boobs sur la table et saisis chaque opportunité que la vie t’offre! Pour t’encourager sur cette voie,  je peux t’annoncer que le Canada ce n’est pas qu’un rêve de petite fille.
Oh j’oubliais, les blogs existent toujours et la réponse est oui, tu en as un.

Cordialement (pour toi, cette formule de politesse sera en 2011 une private joke), la bise !

Meyonie

PS : Ecoute-toi, fais-toi plus confiance et suis ton instinct. »

meyonie-2004-photo-de-classe

Photo de classe -2004

Et vous, que diriez-vous à la personne que vous étiez à 16 ans ?

Publicités

7 réflexions sur “2003 – Lettre à mes 16 ans

  1. J’me dirais en partie « Hey ! Tu viens de rencontrer une fille un peu weird devant le lycée non ? (oui c’était bien une fille, même si t’as eu un doute en la voyant de profil).
    Ne t’en fais pas, ça ne sera pas toujours licorne et cerfs-volant mais même si on sait toi et moi que tu n’es pas un grand expansif sentimental, elle gardera toujours une place importante et sera une super good friend que tu esperera conserver encore longtemps (en tout bien tout horreur).
    Note a toi meme: je sais que ça a l’air cool, mais ne te fais pas piercer cette foutue langue.

    Aimé par 1 personne

    • Ton message me touche beaucoup, en tout bien toute honneur (toujours).
      Il m’a ému et m’a aussi fait rire. Tant de choses à se dire sans trop savoir comment; les mots ne sont pas toujours nécessaires pour dire ô combien Pwik tient une place particulière.
      Note à Pwik ado : les piercings c’est trop cool, les serre-têtes c’est encore mieux 😉

      ps : la pauvre fille, tu aimerais qu’elle soit ton amie en toute bien toute HORREUR (mouhahaha)

      J'aime

  2. Pingback: Nom d’une tatouée ! | Meyonie

Vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s