Les séries passées en revue

Salut les Meyos, on se retrouve aujourd’hui sur le blog pour parler séries TV. C’est toujours aussi méga à la bourre (j’ai commencé cet article le 24 août 2017) que je vous présente mes découvertes Netflix, mes derniers coups de cœur et mes déceptions. Pensez à consulter ma liste non exhaustive des séries à regarder… 

Mes coups de cœur

meyonie serie coups de coeur 2018.jpg

Crazy Ex Girlfriend ♥♥♥

3 saisons – 18 épisodes (s1) 13 épisodes (S2) et la saison 3 est en cours de diffusion de 45 minutes (en cours de diffusion).
Genre : Comédie, comédie dramatique (?), comédie musicale.
Jessica Bunch est une avocate brillante promise à un avenir tout tracé dans un grand cabinet new-yorkais… où elle travaille (beaucoup) trop. La vie lui envoie des signes (qu’elle croit) et réalise qu’elle n’est pas à sa place ni heureuse. Elle abandonne tout sur un coup de tête et part s’installer à West Covina (un comté de Los Angeles) en Californie où vit son amour de jeunesse Josh. Impulsive, excessive et aussi un peu dérangée, Becca est bien déterminée à changer de vie…

Je partage avec vous 2 extraits de cracages mentaux qui sont toujours sous forme de chanson. Moi ça me fait rire. Pour ceux qui parlent un peu anglais, les paroles sont vraiment très TRÈS drôles ^^.


De loin la série qui m’a le plus surprise, fait rire et m’a rendu complètement addicte. Je n’ai rien vu venir. J’avoue détester ne pas aimer les comédies musicales, quand ça chante trop cela m’insupporte au plus au point (même dans les Disney) mais là… au contraire j’ai trouvé que c’était pertinent, bien réalisé, drôle et bien amené (sous forme de clip et les paroles sont truculentes). 
Le personnage de Rebecca est juste « cray cray », chaque détail compte. Rachel Bloom a su imposer son style en reprenant chacun des codes et en mélangeant à merveille les genres. On partage le quotidien de Becca à travers son prisme ce qui implique aussi ses désillusions; et ses moments où elle vrille. J’aime tous les personnages (coups de coeur pour Daril, Heather, Naomi et Nathaniel), l’histoire, les décors, les répliques wtf et politiquement incorrectes, les paroles des chansons et … les chansons 
🙌🏼.

Glitch ♥♥♥

Série australienne comprenant 2 saisons de 6 épisodes durant 1h en moyenne.
Genre : Fantastique / Drame.
Glitch signifie « anomalie » ou « défaillance (temporaire) » en anglais. Voilà ce qui résume la thématique de la série. Tout se passe à Yoorana, une petite ville australienne où 7 personnes décédées (mortes et enterrées depuis un certain temps pour certaines d’entres elles) font leur retour de manière inexpliquée. Le policier James Willis et Le docteur Eilisha tente de comprendre ce qu’il se passe…

J’ai binge watché les 2 saisons comme une porcasse… C’était captivant et tout simplement génial ! Amoureuse de fantastique / Sc-Fi en général, je dois dire que cette série m’a intrigué et m’a tenu en haleine… j’attends la suite avec impatience.
Ce n’est pas un truc de zombie, non, il est question de résolutions de meurtres, de sciences et de connexions. Je ne peux en dire plus sous peine de spoiler. Le seul hic selon moi est que je trouve les recherches policières un peu légères voire rapides mais ce n’est pas tellement dérangeant, tout ce qu’on veut c’est comprendre le pourquoi du comment, vivement la suite ! 

Please Like me ♥♥♥

Série australienne comprenant 4 saisons (s1 : 6 épisodes, s2 : 13 ép, s3 : 11 ép et 6 épisodes) d’environ 30 minutes.
Genre : Comédie / Drame.
C’est l’histoire de Josh, décalé,

C’est l’histoire de Josh prenant conscience que la vie est bien plus compliquée qu’elle n’y paraît. Il est intelligent, décalé, un peu paumé et se rend compte que ses proches sont un peu perdus. Il  va révéler son homosexualité à son entourage et aussi se prendre en main pour les nouvelles étapes de sa vie…

En amour pour le générique qui met la patate. Cette série donne tellement envie de vivre en Australie, Pays dans lequel je ne suis jamais allée !
U
ne nouvelle maison, des copains, des choses de la vie devant lesquelles Josh doit faire face, une façon de vivre bien à lui, … Il faut dire qu’il a son caractère mais c’est ce qu’il fait tout l’intérêt de la série.
Originale, fraîche, drôle, émouvante et je suis triste qu’elle soit déjà finie. On s’attache vraiment à tous les personnages. À savoir que le personnage de Josh est un peu autobiographique, il est également le scénariste de la série. Brillant, bien écrit et une bonne mise en scène.

J’aime, j’aime, j’aime !!!

Meyonie series adeux etoiles.jpg

Alias Grace ★★

Série canadienne comprenant 6 épisodes de 45 min
Genre : Thriller / Drame.
Grace Marks est une jeune immigrée irlandaise au Canada, devenue domestique. Cette jeune femme est accusée du meurtre de ses employeurs Thomas Kinnear et Nancy Montgomery en 1843. Ces deux derniers se retrouvent sauvagement assassinés dans des conditions très mystérieuses. À savoir que Grace Marks (âgée de 16 ans à l’époque) a réellement existé, ainsi que James McDermott (tous deux présumés coupables),  Thomas Kinnear et Nancy Montgomery. Grace et James ont été arrêtés, jugés et accusés des meurtres. McDermott s’est retrouvé pendu tandis que Grace a écopé de 30 ans de prison en passant par la case asile… Toute l’histoire repose sur le doute ayant pesé sur la culpabilité de Grace.

Une série sombre, trépidante et parsemée de questions. Grace a-t-elle bien commis les meurtres dont elle est accusée ? Est-elle folle ? Les plans sont juste oufs ! Il y a pas mal de bons acteurs, des mystères irrésolus, des détails dans l’échange des répliques auquel il faut payer attention. 

Atypical ★★

Série américaine comprenant 8 épisodes de 30 minutes (actuellement en cours de diffusion).
Genre : Comédie / Drame (?).
Sam, 18 ans est un jeune autiste passionné de pingouin décidé à prendre son envol, son indépendance surtout en ce qui concerne sa vie amoureuse. Il veut trouver l’amour.

Une série touchante, drôle à regarder de toute urgence. Ce personnage de Sam est authentique, sans filtre et apporte sa vision du monde. Le jeu d’acteur est juste, l’histoire est mignonne… et ça remet un peu place certains préjugés. À regarder.

Halt and catch fire  ★★★

Série américaine 40 épisodes répartis sur 4 saisons durant en moyenne 42 minutes.
Genre : Drame (?).
« Halt and catch fire » est à la fois le titre de la série et une private joke… Il fait référence à une ligne de code dans un programme informatique (sorry à tous les informaticiens, amoureux de l’informatique et les programmeurs si je m’explique mal) qui fait « surchauffer les composants jusqu’à ce qu’ils prennent feu ». Bref : Dallas dans les années 80… où un ingénieur passionné est bien trop visionnaire dans le milieu. Jusqu’au moment où il fait la connaissance d’un spécialiste de la micro-informatique; tous deux ont du mal à s’apprivoiser (égo, jalousies, manipulations, coups bas…) mais offrent aux géants informatiques de l’époque des innovations révolutionnaires…

Une série old school avec des acteurs au top. Moi j’adore même si je ne comprends pas toutes les références, je trouve le monde de l’informatique fascinant et cela reste accessible si on fait l’effort de suivre (et que l’on a de l’appétence pour cela car oui ça reste technique). D’ailleurs, il y a deux nanas que je trouve tout simplement géniales, elles sont brillantes et apportent quelque chose à l’histoire. Une des rares séries mentionnées ici où je ne suis pas encore venue à bout de toutes les saisons. Hâte de regarder la suite des épisodes. 

Lucifer ★★

Série américaine comprenant 13 épisodes (s1), 18 épisodes (S2) et la saison 3 est en cours, chacun des épisodes a une durée moyenne de 45 minutes.
Genre : Fantastique / Policier.
Cette série est une adaptation du comic book de Mike Carey.
Lucifer Morningstar démissionne en quelque sorte des enfers et abandonne le trône de son royaume pour… Los Angeles. C’est dans la Cité des anges qu’il devient le patron d’un nightclub baptisé appelé « Lux ». Tout commence lorsque une chanteuse connue assassinée brutalement sous ses yeux, c’est alors qu’il décide de trouver le coupable. Étant sur la scène de crime il y rencontre Chloe Decker, policière… Comme l’on s’en doute vient de se former un improbable duo où Lucifer devient malgré lui « consultant » … Immoral à souhait, narcissique, drôle et irrésistible il a sa manière bien a lui pour toujours apporter son « aide » pour résoudre les enquêtes… Amenadiel est un « ange » envoyé à Los Angeles par Dieu pour ramener Lucifer à son royaume… ce qu’il se ne fera pas…

Série vraiment trop trop trop cool. Pas trop accès police donc ça me va, le personnage de Lucifer est drôle, impertinent et carrément sans gêne mais on lui « pardonnerait » presque tout… La fin de la saison 3 est un peu mouef car je me suis lassée des triangles amoureux, j’attendais d’autres révélations et surtout une vraie avancée dans l’intrigue qui à mon sens tourne un peu en rond. Cela dit, j’aime  toujours autant la série et je suis contente que l’on en sache un peu plus sur les autres personnages, coup de coeur pour la psy et le démon Maze. 

Silicon Valley  ★★★

Comédie américaine comprenant 38 épisodes répartis sur 5 saisons, durant en moyenne 26 minutes.
C’est l’histoire de quatre programmeurs informatiques vivant en collocation, jusqu’ici rien de foufou mais ils ne vivent pas n’importe où… dans la Silicon Valley. À la fois incubateur d’entreprises et maison partagée, on suit les aventures professionnelles de ces mecs un brin fou et tellement out. L’un d’eux, Richard, va créer un « algorithme de compression révolutionnaire » vite convoité par deux milliardaires rivaux. Que va-t’il choisir ?

Oui je vous vois d’ici, encore un truc de « geekosses », bah moi j’aime bien ! Ce qui est cool avec cette série c’est qu’elle est jeune, drôle et est plus accès « conception » que hardware/software. On voit comment un projet se monte dans un garage (les plus grands l’ont fait), comment et pourquoi il fonctionne… ou pas. Truc qui n’a rien à voir et qui n’est absolument pas pertinent, le personnage d’Elrich me fait pensé à Julien Doré voilà. Une série sympathique, marrante et plein d’espoirs.

C’est pas mal…

meyonie series american gods chef's table dynasty.jpg

American Gods ★★

Série américaine de 16 épisodes d’1h répartis sur 2 saisons.
Genre : Fantastique / drame
Tiré d’un roman l’histoire est adapté sous forme de « road movie » mais en série (je me comprends). C’est l’histoire de Shadow Moon, un homme plutôt BG, sortant de prison et qui fait une mauvaise rencontre, un escroc qui décide de l’embaucher comme garde du corps. En découle malgré lui un long périple dans tous les Etats-Unis et au cours duquel Shadow découvrira que son boss est un ancien dieu nordique en plein combat contre « les autres divinités modernes : Internet, les voitures, la télévision, et tous les nouveaux médias ».

Série assez cool avec un univers graphique intéressant. De très bons acteurs que je kiiiiiiiiff. Le personnage de Shadow est ultra baddass, l’approche philosophique de l’histoire m’a laissé parfois un peu perplexe mais ça a le mérite d’être original. Un peu spé tout de même… mais j’aime bien. Un peu comme un bonbon trop acide et sucré  : on ferme les yeux et on en reprend un deuxième.

Chef’s table ★★

Documentaire américain de 16 épisodes d’1h répartis sur 2 saisons.
« Que faut-il pour être un grand chef ? De la passion et du talent, certes, mais aussi un goût prononcé pour l’aventure comme le prouvent les prodiges rencontrés par Chef’s Table. Cette série documentaire vous plonge dans la vie et les cuisines de six virtuoses de la gastronomie (…) De quoi vous ouvrir l’appétit ! » – Allo Ciné

Un ami m’a conseillé ce programme car j’aime l’art culinaire et je dois dire que c’est top ! J’ai particulièrement apprécié le premier épisode/documentaire passionnant sur le chef italien Massimo Bottura, ce mec a une vie juste incroyable et un talent de fou furieux… et tous les autres qui suivent aussi laisse sans voix. Chacun son histoire, son style, concept, discipline etc. J’aime le format (même si 1h ça peut paraître long), tout est fluide, esthétique, dynamique et surtout authentique. Très instructif, des personnages et des cultures à découvrir. Cela change de ce que l’on peut voir jusqu’à présent.

Dynasty ★★

Série américaine comprenant 1 saison de 22 épisodes durant 45 minutes (en cours de diffusion).
Il s’agit d’un reboot du « soap classique » des années 80… c’est l’histoire des deux familles les plus riches des Etats-Unis (forcément) : les Carringtons et les Colbys qui se battent pour le contrôle de leur richesse et de la réputation de leur famille.

Ok, ce n’est pas du tout le type de série que je regarde mais je me suis laissée entraînée par ma papaya (Julic) et je dois dire que j’adore. C’est un peu mon shameful tv show. Je l’ai binge watché avec des popcorns dans une main et mon clavier d’ordi dans l’autre. Ce n’est pas du grand art hein faut pas déconner mais j’aime bien les perso et tous les trucs rocambolesques qui arrivent en un épisode mais qui ne se passeraient jamais dans la vraie vie. Voilà. Simple à suivre et permet de bosser en même temps sans culpabiliser.

meyonie serie ozark miss fisher s murder mystery man seeking woman.jpg

Man seeking woman  ★★

Série américaine de 30 épisodes de 26 minutes répartis sur 3 saisons (série annulée).
Genre : comédie
C’est l’histoire de Josh Greenberg qui approche de la trentaine et qui décide de trouver le véritable amour mais avec une approche… « fantastique » dirons nous.

J’avoue tout ! J’ai principalement regardé grâce / à cause de l’acteur canadien Jay Baruchel… C’est toujours un peu le nice guy nerdy, un peu awkward mais tellement cute et attachant. J’ai bien aimé avec certaines réserves car c’est tout de même TRÈS chelou. La quête fantastique de l’amour est métaphorique donc il faut s’attendre à du décalé et du 10e degré.

Miss Fisher’s murder mysteries ★★

Série australienne de 34 épisodes d’1h répartis sur 3 saisons.
Genre : Policier
Cette série est une adaptation du romand Phryne Fisher Historical Mysteries de l’auteur australienne Kerry Greenwood. C’est l’histoire de Phryne Fisher deviennant détective privé suite à la disparition de sa soeur. L’histoire se déroule en Australie dans les années 20, revolver en main, une personnalité affirmée et beaucoup de charme, elle s’infiltre avec beaucoup d’audace dans les cabarets et clubs de jazz de Melbourne. Dans ses folles aventures elle implique malgré lui l’inspecteur Robinson qui souvent de fois lui sauve la mise. Elle s’appuie sur Dot sa femme de chambre toute mignonne et sur ses chauffeurs Bert, ainsi que son majordome Butler…

En général je ne suis pas une grande fan de série policière et pourtant je me suis laissée happée dès les premières minutes. J’adore le générique, la musique et l’esthétique de la série. Les dialogues (VO) sont bien écrits et l’acting est juste un délice.

Ozark ★★

Ozark est une série dramatique américaine comprenant 1 saison de 10 épisodes.

C’est l’histoire de Marty, un conseiller financier de Chicago, lequel blanchit secrètement de l’argent pour le compte d’un baron de la drogue. Il se fait trahir par son partenaire et doit par la force des choses déménager rapidement avec sa famille aux monts Ozarks. Une fois sur place, la vie devient de plus en plus dangereuse… dealer, extorsions, meurtres, chantages, …

Laura Linney est une actrice que j’adore et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’ai regardé Ozark. Jason Bateman incarne le rôle de Marty à merveille, il se met dans les pires situations qu’il soit, ce qui rend sa famille super badass. C’est pas mal.

meyonie star trek discovery the good place.jpg

Star Trek : Discovery ★★

Série américaine comprenant deux saisons de 40 épisodes ayant une durée moyenne de 40 minutes.
Genre : Aventure, Science-Fiction, Action.
« Après un siècle de silence, les klingons refont surface. Déterminés à réunifier leur empire, ils déclarent la guerre à la Fédération des planètes unies. Officier en disgrâce de la Starfleet, Michael Burnham se retrouve au centre du conflit. » – Allo Ciné.

Un reboot sympathique mais pas fantastique. Ce n’est pas révolutionnaire mais ça fait bien le taf « SF spatiale ». Un casting assez féminin, des effets spéciaux ok et j’aime bien comment se déroulent les épisodes.

The good place ★★

Comédie américaine comprenant 3 saisons de 13 épisodes durant en moyenne 22 minutes.
C’est l’histoire d’Eleanor qui se « réveille » dans ce qui semble être la vie après la mort où elle rencontre Michael, l’Architecte des lieux. Il lui apprend alors qu’elle est au « Bon endroit » (the good place) de part ses bonnes actions sur Terre sauf qu’… elle réalise qu’il y a méprise total, on l’a confondue avec quelqu’un d’autre. Son arrivée met littéralement en péril l’équilibre de ce monde, c’est alors qu’elle tente de duper tout le monde en travaillant en quelque sorte sur elle-même dans le but de devenir une « meilleure personne »; et surtout pour conserver sa place à ce qu’il s’apparente au « paradis ». Entre temps elle fera la connaissance de Chidi, son « âme soeur » (selon les calculs de Michael), ses voisins Tahani & Jianyu et enfin Janet (source de savoir infini)…

J’ADORE ! Ce n’est un secret pour personne je suis en amour pour Kristen Bell qui joue le rôle d’Eleanor. C’est ce qu’on appelle une vraie connasse… et en même temps elle en est attachante (non n’essayez pas le jeu de mot en question > attachiante < celui-là, non non non). Le concept est intéressant, au départ on pense que c’est une série un peu bateau; pour ma part au bout de 3 épisodes j’ai su qu’il fallait y voir un intérêt au-delà de son aspect simple. J’aime le concept de Good Place / Bad Place avec une architecture intelligente, des reboot, des patterns,… Je ne peux vous en dire plus au risque de vous spoiler. Coup de coeur pour les personnages de Janet ❤ et de Michael. Aussi je tenais à préciser que le ton de la série est juste car à quelques détails près on aurait pu sombrer dans le chiant et le nian-nian et ce n’est pas le cas donc allez visionner ce p’tit truc sympa.

Oui mais non

Je ne me fatigue pas pour raconter le synopsis tellement j’ai été déçue…

Flacked 

J’ai regardé en pensant que ça allai être cool parce que j’aime bien Will Arnett et que j’en avais entendu du bien. Comédie-drame ? MMMouhais pas convaincue. J’ai trouvé le plot lent et ennuyeux où le personnage principal est un « show off », il m’apparaît comme un looser et trop prévisible. Lent et n’ai pas accroché.

Gypsy 

J’ai avant tout regardé pour Naomi Watts… je l’avoue. Je trouvais intéressant de voir l’évolution d’un personnage Jean Halloway, thérapeute, se met à avoir une double vie. Sa double vie consiste à s’immiscer toujours un peu plus loin dans la vie de ses patients jusqu’a se perdre elle-même. C’est complètement malsain et surréaliste. J’ai décroché car je regardais sans conviction et cela partait totalement en couilles. Je ne voyais plus l’intérêt de poursuivre, regarder pour voir une escalade de scènes de plus en plus tirer par les cheveux non merci.

Hjørdis 

Série danoise de 4 épisodes de 25 minutes.
J’ai regardé cette série pour changer un peu d’horizon, cela traitait du harcèlement scolaire et d’une prof qui prévoit une pièce de théâtre mais tout ne se passe pas du tout comme prévu. Bon c’est mignon mais franchement je n’ai pas trouvé cela en adéquation avec le thème, c’est niais et les enfants qui se font harcelés apparaissent comme des débiles, je n’adhère pas plus que ça. Nope.

The Ranch 

Sitcom américaine comprenant de 2 saisons de 40 épisodes ayant une durée moyenne de 30 minutes. Un plot assez cliché et prévisible. Colt Bennett (Ashton Kutcher) termine sa carrière de footballer semi-pro et retourne vivre chez ses parents dans le Colorado. Il y retrouve son frère Jameson et essaient tous ensemble de gérer le ranch familial malgré les soucis d’entente.
J’avoue n’être ni déçue ni enthousiaste, c’est un peu la sitcom que l’on met en fond quand on veut se divertir sans réfléchir et en alternant coups d’oeil furtif et la continuité des occupations que l’on a. Je n’ai pas rit. Sans plus.

Lady Dynamite 

Je n’ai pas les mots. D’une nullité sans nom. J’aurai bien mis zéro étoile car c’est n’importe quoi… Je n’ai pas pu finir le premier épisode tellement cela m’était insupportable.
Au départ, ce qui m’a fait regarder c’est le synopsis qui m’intriguait : « Adepte de l’absurde, l’humoriste Maria Bamford vide son sac sur l’ineptie de la vie à Hollywood avant de s’attaquer à ses propres fléaux et sa sortie de dépression »  (cf : Allo Ciné). Cela va bien au-delà de l’absurde,  rien d’intelligible ni d’intelligent.

Envie de regarder une série ?

Si vous ne savez pas quoi regarder, voici une liste non-exhaustive de la majorité de séries que j’ai visionné (j’en ai sûrement oublié) :

Meyonie les séries passées en revue.png

Tu as aimé cet article ? Donnes-moi ton avis sur les séries que tu as aimé ou pas.

Publicités

Vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s